· 

4 - Quand tout s'effondre

Nous sommes le 29 décembre, je suis au travail, quand tout à coup je me rend compte que je suis en train de perdre du sang. Je me rends aux toilettes et là je constate les dégâts, c'est vraiment en grande quantité… Très apeurée, j'envoie un message à Jérémy "je vais aux urgences car j'ai perdu pas mal de sang, rejoins-moi la bas" (avec le recul, je vous conseille de ne jamais annoncer de mauvaises nouvelles aussi "brutalement", il a roulé comme un dingue et aurait pu avoir un accident ce jour-la). Je suis à 19 semaines de grossesse, je n'ai pas encore senti bébé bouger, alors je ne peux pas savoir s'il est encore en vie, je pleure toute seule dans la voiture sur la route pour l'hôpital, j'espère tellement fort qu'il va bien, que je n'ai pas fait de fausse couche..

 

J'arrive la-bas, on me prend en priorité, et j'entre dans un box. Une gynécologue me fait d'abord un examen au spéculum, puis elle allume l'appareil à échographie. Elle pose la sonde sur mon ventre, j'entend tout de suite le coeur battre, je le vois gigoter, je pousse un énorme soupir de soulagement : il va bien, il ne lui est rien arrivé, il est la. Mais la gynécologue ne parle pas, elle ne nous rassure pas, pourtant le bébé bouge ! Je me rappelle m'être dit "pourquoi elle ne dit rien?" et je la vois regarder quelque chose à l'échographie, la sonde n'est pas centrée sur notre bébé, mais sur quelque chose d'autre. Elle prend plusieurs "clichés" de l'échographie, mais ce n'est toujours pas notre bébé qui la préoccupe. Puis, calmement, elle éteint l'appareil, toujours sans un mot, se tourne vers moi et me prend les deux mains. 

 

Les larmes se mettent à couler immédiatement, je ne sais pas encore de quoi il s'agit, mais j'ai perdu mon papa en 2014, on a déjà tenu mes mains de cette façon, ça a toujours été signe de mauvaise nouvelle, ça a toujours signifié "ce que je vais te dire ne sera pas facile, je t'apporte mon soutien". Jérémy lui ne réagit pas encore, il attend une explication. La gynécologue se met enfin à parler "vous avez un décollement placentaire" et elle reprend "un vraiment très gros décollement placentaire" je ne comprend pas, je ne sais pas ce que ça veut dire, je continue à penser naïvement "et alors? mon bébé va bien!" et elle continue "le placenta est le lien entre vous et votre bébé, c'est lui qui apporte tout ce qu'il lui faut pour grandir, via le cordon, normalement le placenta est attaché sur toute sa longueur à la paroi de l'utérus, or le votre est presque entièrement décollé de cette paroi, il est décollé sur plus de 7cm". Je ne comprend toujours pas, je lui demande "et qu'est-ce que cela signifie?" elle me répond "cela veut dire que cette grossesse a très peu de chance de continuer, je suis désolé"

 

J'entend un bruit derrière moi, Jérémy qui était debout contre le mur s'est brutalement assis au sol, la tête dans ses mains, il a fondu en larme, lui qui est si pudique sur ses émotions, je le vois mis à nu, brisé, j'ai soudainement l'impression de lui avoir fait le plus beau cadeau du monde, et de lui avoir repris l'instant d'après. Une culpabilité énorme m'envahit "et si c'était ma faute? aurais-je du arrêter le travail plus tôt?" on me rassurera plus tard, les décollements placentaires arrivent souvent sans raison, on ne peut pas toujours les expliquer.

 

Je demande "mais la, il va bien?" elle me répond "oui, il va très bien, mais votre placenta peut céder à tout moment, et cela provoquerait un accouchement, vous savez qu'avant 26 semaines un bébé n'est pas viable, vous êtes à 19 semaines, si cela se rompt maintenant vous allez devoir accoucher par voie basse mais nous ne pourrons pas le ranimer, il ne peut pas survivre en dehors de votre ventre à son terme, c'est une certitude". Je lui demande s'il existe un traitement, ou une intervention, quelque chose pour empêcher que cela arrive ! Elle me répond que la seule chose à faire est de rester totalement immobile jusqu'au terme de ma grossesse, mais que ça ne veut pas dire que ça va fonctionner. Elle me propose une hospitalisation, me prévient que je vais être entièrement alitée, que cela va être long, qu'elle ne peut nous donner aucune garantie sur la réussite de ce "plan d'action". Que le repos peut empêcher que cela ne progresse, mais que ça peut aussi céder demain sans prévenir, qu'on sait encore trop peu de choses sur les décollements placentaires, qu'on doit avancer pas après pas, jour après jour, semaines après semaines.

 

Moi qui ne croit pas en Dieu, je me met à marchander, dans ma tête, même si ça peut sembler idiot "s'il te plait, je t'en supplie, ne nous le prend pas, c'est trop injuste, tu as déjà pris mon père il y a 3 ans, tu ne peux pas encore m'arracher quelque chose, pas deux fois, je t'en supplie" et je pense ensuite "qu'est-ce que j'ai pu faire de mal dans cette vie pour que cela m'arrive ?"

 

On m'informe aussi que si j'y arrive, à la 26ème semaine de grossesse, je serai transférée dans une maternité de niveau 3, la seule qui puisse accueillir mon bébé s'il arrivait aussi tôt, elle se trouve à Marseille, à 1heure de chez moi, il s'agit de l'hôpital Nord. Mais que pour l’instant, c’est inutile, car le bebe n’est pas viable s’il venait à naître.

 

En attendant, je dois m'installer dans un lit, et ne plus jamais le quitter, j'ai le droit d'aller faire pipi et de prendre une douche très rapide uniquement, je dois passer des semaines, des mois, allongée dans ce lit, loin de Jérémy, de notre chez-nous, tout s'effondre à cet instant, j'ai l'impression que je vais craquer, que le ciel nous est tombé sur la tête. Pourquoi nous ? Tout se passait si bien, nous l'avions appris à nos proches il y a un mois, j'avais hâte de me balader avec un gros ventre, de faire les boutiques pour préparer son arrivée, de faire de jolies photos, et maintenant tout s'écroule. 4 jours plus tôt, comme cadeau de Noël, j'avais demandé à mon frère d'être son parrain, j'allais lui briser le coeur, à lui aussi. Et ma maman, qui avait tant besoin de cette bonne nouvelle après tout ce qu'elle avait surmonté, comment pourrais-je lui annoncer qu'elle ne sera finalement pas grand-mère? Je m'effondre, rien ne sera plus jamais pareil, je n'oublierai jamais cette journée, quoi qu'il advienne ensuite.

 

On m'amène un fauteuil roulant, pour me transporter jusqu'à la chambre, qui est au bout du couloir, un fauteuil roulant.. pour faire 20 mètres.. je réalise soudain à quel point la situation est critique.

 

On entre dans cette chambre qui sera la mienne pendant un sacré moment, je m'allonge, Jérémy s'assois sur le fauteuil à coté du lit, aucun de nous deux ne parle, je crois que nous n'en avons pas la force, chacun pense, à ce bébé que nous avions tant imaginé, qui pourrait peut être ne jamais vivre. Soudain je fond en larme, il me prend dans ses bras, il pleure aussi, on a pas besoin de se parler pour se comprendre, je crois qu'on se connait trop bien...

 

Après avoir beaucoup pleuré on se secoue un peu, "on va se battre chéri, et on va y arriver, il est fort, je le sens, il peut tenir, j'en suis sure" Jérémy pense la même chose, on ne va rien lâcher, cet enfant nous ne le laisserons pas tomber, jamais. Je ferais tout ce qui est possible, je surmonterai tout, je tiendrai le coup comme mon père a tenu pour se battre contre ce cancer, la mort ne gagnera pas deux fois, il en est hors de question, je m'y refuse.

Écrire commentaire

Commentaires: 43
  • #1

    Astrid L (jeudi, 05 juillet 2018 09:48)

    Quelle force face à cette épreuve... je suis admirative!

  • #2

    Marion (jeudi, 05 juillet 2018 09:56)

    Oua il y a aucun mot pour qualifier se que vous avez vécu à deux. Mais effectivement de petit bonhomme est fort.�

  • #3

    Emilie (jeudi, 05 juillet 2018 09:59)

    Ton témoignage m’a bouleversé. Tu as eu beaucoup de courage et tellement raison d’y croire. Ton papa t’e envoyer son énergie pour surmontera cette épreuve j’en suis convaincu. Tout cela rend plus forte et ton petit bout à de la chance d’avoir d’avoir des parents si combatifs. Avec tout mon respect. J’adore te lire.
    Émilie

  • #4

    Frimouss49 (jeudi, 05 juillet 2018 09:59)

    Mon dieu que tu ecris bien! Je suis en larmes après avoir lu ton recit mais ce ne sont pas des larmes de tristesse mais bien de joie pour vous ca lorsque je lisais je voyais les photos de ton petit warrior et je me dis que votre bonheur est amplement mérité! Bravo a toi d'avoir surmonté tout ça mais aussi a Jeremy qui a été un homme exemplaire et un super papa avant même la naissance de Aaron...
    Vous puez l'amour!

  • #5

    Oceane (jeudi, 05 juillet 2018 10:00)

    Purée j'en es eu les larmes aux yeux �
    Trop d'émotions, gros combat !

  • #6

    Marie (jeudi, 05 juillet 2018 10:06)

    les larmes aux yeux en te lisant. je suis vous avez était tout le deux très fort face à cette épreuve. Bravo pour ce courage �❤�

  • #7

    Virginie (jeudi, 05 juillet 2018 10:16)

    J’en ai pleuré de te lire,quel courage vous avez eu,quel combat!!!
    Félicitations pour ce petit combattant que vous avez

  • #8

    Liibellule (jeudi, 05 juillet 2018 10:27)

    Quelle force ... Je suis dans voix ...

  • #9

    Odélia (jeudi, 05 juillet 2018 10:27)

    Pfff tu m'as retourné le ventre... j'ai les larmes aux yeux.. quelle journée... horrible à vivre!
    Tu t'es battue, bébé a senti votre force et votre abnégation pour se battre avant pendant et encore maintenant �.

  • #10

    Melanie (jeudi, 05 juillet 2018 10:27)

    Tu m’as fait couiner... Tu écris vraiment bien ! Heureusement que je sais qu’aujOurd’jui Aaron va bien car sinon j’en pleurerai toute la journée je pense... ❤️

  • #11

    Marina (jeudi, 05 juillet 2018 10:28)

    Je me sent toute retournée après ton récit, c'est tellement puissant, tantôt triste, tantôt émouvant, à vous trois vous contrés toutes les pires choses de la vie et les surmontés avec brio ! Vous pouvez êtres fière de vous ! Et de ce petit être qui s'est accroché aussi fort qu'il le pouvais !

  • #12

    Mam's3 wemom's (jeudi, 05 juillet 2018 10:30)

    J en ai les larmes aux yeux de te lire .

  • #13

    Alisson (jeudi, 05 juillet 2018 10:30)

    J'écris rarement des commentaires mais ton histoire m'a donné les frissons et les larmes aux yeux ! Ton petit bonhomme est vraiment un warrior! Pleins d'ondes positives pour la suite avec ton petit qui au passage est magnifique !

  • #14

    Laure (jeudi, 05 juillet 2018 10:30)

    Que d'émotions... En lisant j'en ai eu les larmes au yeux, très beau combat, vous êtes vraiment courageureux, vous vous êtes battu à fond je suis tellement heureuse pour vous que a l'heure d'aujourd'hui votre petit Aaron va bien.

  • #15

    Trudelle léa (jeudi, 05 juillet 2018 10:32)

    Coucou,
    J'ai vécue une expérience similaire avec ma grossesse. A 25 semaines on m'a annoncé qu'il fallait que je quitte mon travail et que j'étais hospitalisée jusqu'à ce que bébé arrive. Les échanges entre moi et le bébé ne se faisaient pratiquement plus et il ne se développait pas comme il le fallait. Cela pouvait être aussi bien le lendemain comme dans 3 semaines. J'ai tenu deux mois à l'hôpital puis bébé est arrivé.

    Dans ces moments là on ne s'imagine pas comme on doit puiser dans ses réserves de courage et de force pour continuer à faire en sorte que notre bébé vive. Comme les journées peuvent être longues et l'attente insurmontable. Comme les émotions à chaque nouvelle des médecins sont décuplées par 1000. On ne cesse de se demander qu'est ce qu'on à pu faire de mal, pourquoi est ce que ça nous arrive à nous et pas autres et pourtant on y est pour rien..

    Je te souhaite beaucoup de bonheur, à toi et ta famille. Et surtout un bon développement à ton petit combattant!


  • #16

    Morgane (jeudi, 05 juillet 2018 10:34)

    Magnifique temoignage, les larmes m'en sont venus.. Vous avez eu beaucoup de courage et cela vous a été récompensée. Ton papa veille sur son petit fils de là-haut
    Vous êtes des parents très combatif et vos fils a beaucoup de chance

  • #17

    Alice (jeudi, 05 juillet 2018 10:40)

    Bravo pour votre parcours. Merci de nous faire partager ces moments si difficiles et si intimes. Tu écris merveilleusement bien et les larmes me sont montées aux yeux. Vous pouvez être fiers et un jour vous raconterez à Aaron quel combat il a gagné avant même de naître !!

  • #18

    Alexia (jeudi, 05 juillet 2018 10:46)

    J'en ai les larmes aux yeux. Quel force vous avez eu pour ce petit viking ��

  • #19

    Pauline (jeudi, 05 juillet 2018 10:52)

    J'ai beau connaître ton histoire par coeur pour l'avoir suivie en direct, je suis encore émue de lire ces lignes....

  • #20

    Alice (jeudi, 05 juillet 2018 10:54)

    Rien a dire... pas de mots ... c est tlmnt emouvant

  • #21

    Audrey (jeudi, 05 juillet 2018 10:54)

    Je trouve que tu as bien du courage.
    J'ai accouché moi même trop tôt a 29 sa et mon fils va avoir 1 an mais je n'arrive toujour pas à prendre du recul comme toi.
    J'évite ce sujet qui ma tant fait souffrir donc je t admire car ton petit bout a quelque mois et tu arrive déjà à "passé " au dessus en racontant ton histoire.

  • #22

    Adeline (jeudi, 05 juillet 2018 11:21)

    Olala j'ai des frissons et les larmes aux yeux. J'avais vu beaucoup de tes post sur we mom et j'avais compris que ta grossesse n'avait pas été simple mais je ne savais pas a quel point.
    Quand on sait maintenant que ton petit homme est avec vous.. wahou quel force vous avez eu !! Hâte de lire la suite

  • #23

    Jessica (jeudi, 05 juillet 2018 12:34)

    Je suis en larmes après avoir lu ce texte. Tellement émouvant �

  • #24

    Mimouna (jeudi, 05 juillet 2018 12:36)

    J'ai perdu mon enfant à 23 semaine du à une rupture des poches des eaux spontanées, je me souhaite à personne.

  • #25

    Mathilde (jeudi, 05 juillet 2018 12:46)

    Rien qu'en lisant ton texte j'en ai les yeux rempli de larmes

  • #26

    Camille (jeudi, 05 juillet 2018 12:48)

    Je suis en larmes vous êtes très fort vous vous êtes battu fort tous les deux pour ce petit être et maintenant il est prêt de vous

  • #27

    Océane (jeudi, 05 juillet 2018 12:53)

    Ton histoire me touche beaucoup moi même grande prématurée j’imagine la souffrance qu’on endurer mes parents.. c’est une si belle histoire vous êtes resté fort et l’importance c’est que se petit bout de porte à merveille

  • #28

    Anais (jeudi, 05 juillet 2018 12:59)

    Les larmes ont coulés un peu! C’est très dur de perdre qqn et de penser que tu peux perdre ton enfant, que tu portes. Et même après ‘c’est inimaginable!
    J’ai perdu mon papa moi aussi il y a 9 ans et ma maman est décédée en mars dernier... Aedan me donne tout le bonheur dont j’ai besoin. Heureusement pour moi j’ai une sacré carapace ( merci maman de là-haut ) !
    Alors vous vous êtes vraiment bien battu! Vous ne méritez que des bonnes choses !!

  • #29

    Alexandra (jeudi, 05 juillet 2018 13:10)

    Ton histoire me touche beaucoup et votre courage est admirable
    Vous êtes des battants comme votre petite merveille.

  • #30

    Mélody (jeudi, 05 juillet 2018 13:34)

    Houla je n'imaginais pas tout ce vécu en te suivant sur Wemoms... Je pleur en te lisant... Je ne peux imaginais comme ça a pu te détruire. Vous détruire, toi et Jérémy. Mais quand on voit ton petit bout maintenant (du moins en photo) on peut se le dire que c'est déjà un "grand garçon" après ce qu'il a vécu !!! Continue comme ca, j'adore !

  • #31

    Océane (jeudi, 05 juillet 2018 13:39)

    Ça me donne des frissons..

  • #32

    Heloise (jeudi, 05 juillet 2018 14:10)

    Beaucoup d émotions tellement de souvenirs qui remontes ��� j en ai la chair de poule de te lire

  • #33

    Maman Pautame (jeudi, 05 juillet 2018 14:30)

    Vous avez vécu quelque chose de vraiment difficile. Vous avez été très courageux. Bravo à vous. Je ne suis pas du genre à me laisser attendrir facilement mais ton histoire m’a mis les larmes aux yeux !

  • #34

    Noemie (jeudi, 05 juillet 2018 14:37)

    Vraiment ton courage est exemplaire. Je te suis depuis le début de nos grossesse sur we moms. Et honnêtement tout les jours je me poser ma question de comment tu aller et comment aller ton bébé. Et j'espère fortement pour toi que tout ce passe bien. Je suis admirative du courage de toi et ton homme et surtout de ce petit bonhomme . Chaque article et une lecon de vie �

  • #35

    Aude (jeudi, 05 juillet 2018 14:42)

    La vie est parfois si injuste...

    Je suis si admirative de ce combat que vous avez mené tout les trois ensemble... Je ne suis pas sûre que j'aurais eu votre courage et votre force.

  • #36

    Tiffanie (jeudi, 05 juillet 2018 15:47)

    Je suis à deux doigts de fondre en larmes... J'ai commencé à suivre ton histoire peu après la naissance d'Aaron mais je ne connaissais pas les détails de ce qui vous était arrivé. Ça a du être tellement horrible cette angoisse, de se demander si tout allait bien se passer... Vous avez été extrêmement courageux et C'est là que votre fils a du puiser sa force ! Je suis tellement heureuse qu'il aille si bien au jour d'ajd, après toutes ces épreuves ❤

  • #37

    Celie (jeudi, 05 juillet 2018 17:37)

    J’ai les larmes aux yeux. Je connaissais ton parcours car je te suis sur WeMoms depuis un moment, avant la naissance d’Aaron. Je savais que vous étiez des battants. Mais ta plume, la manière dont tu arrives à transmettre tout ça, wahou ! Ton bébé est un vrai guerrier ! Je suis tellement heureuse pour vous de voir ou vous en êtes arrivés ! Continu comme ça Océane, tu as vrai talent !

  • #38

    Charlie (jeudi, 05 juillet 2018 21:28)

    Wahou ça m'a fait pleurer , vous avez été tellement fort toi ton chéri et Aaron j'ai suivi toute ta grossesse sur weemoms et ça fait tellement plaisir de vous voir en photos tout les 3 en bonne santé vous avez réussi ❤❤❤

  • #39

    Julie (vendredi, 06 juillet 2018 01:00)

    Je ne savais pas pourquoi tu avais accouchee si tôt je n' avais pas osé te demander maintenant je comprends. C'est très beau à lire quand on sait que la fin est belle et sur Aaron est aujourd'hui en pleine forme

  • #40

    Marine (vendredi, 06 juillet 2018 12:47)

    Article poignant j'en est des frissons ..

  • #41

    Ophélie (vendredi, 06 juillet 2018 13:51)

    Cette article m’a donné vraiment des frissons, les larmes aux yeux, tu écris vraiment bien !

  • #42

    Marine (vendredi, 13 juillet 2018 09:50)

    Je suis en larmes...

  • #43

    Bandel (lundi, 03 septembre 2018 11:03)

    Je commence l'histoire... J'ai déjà envie de pleurer avec vous.