· 

2 - L’annonce

Je suis donc là, assise sur le bord de ma baignoire à me poser mille questions quand j’entend Jérémy me dire « Bébé tu fais quoi ? » je n’avais pas dû réaliser que j’étais assise dans la salle debain depuis plusieurs minutes déjà. Sa voix me ramène à la réalité « rien rien, j’arrive » nous avons des amis qui arrivent, j’entends leur voiture se garer, l’annonce ne sera donc pas pour tout de suite! 

Nous nous couchons tard, et il part très tôt travailler le lendemain matin. Je vais donc au travail sans lui dire, et je me rend compte que je n’ai pas fait de prise de sang pour confirmer ce test ! Qui sait, peut-être est-ce un faux positif, ça arrive ! Alors je m’arrête au laboratoire juste à côté de la banque dans laquelle je travaille, je vais faire une prise de sang, et elle me dit que j’aurai les résultats à midi, juste avant la fermeture du laboratoire. La matinée se passe, au travail je rêvasse, je pense déjà aux petits vetements, à ses petits pieds, à la chambre, puis brutalement je reviens à la réalité en me disant « tu n’as pas encore les résultats du labo, ne t’emballe pas ». Arrive midi, je sort du travail et je passe récupérer les résultats, ils sont positifs ! Ça correspondrait à environ 2/3 semaines de grossesse, mais nous verront ça plus précisément plus tard.

Je commence à réfléchir à une façon rigolote de lui annoncer, et soudain je me rappelle quelque chose. Depuis quelques jours, avec ses amis, il font leur pronostics pour la coupe du monde 2018 qui débutera en juin. L’un dit que c’est encore l’Allemagne qui va la gagner, l’autre dit que la France ira au moins au finale, etc.. Je décide de lancer mon pronostic à moi : il sera papa pour la coupe du monde et regardera les matchs en berçant son fils ou sa fille.

J’imprime donc une feuille avec différents pronostics marrants, en terminant par la bonne nouvelle.

Je plie le papier, le cache entre deux pages d’un magazine à lui qu’il n’a pas encore lu, et j’attend le bon moment.

Samedi midi, il rentre du travail avec des amis, raté, ça sera pour plus tard ! Ils passent l’après midi à la maison, puis nous invite chez eux pour le repas, mince alors, on va jamais y arriver ! Finalement, le lendemain matin, au petit déjeuner, je pose son magazine à côté de lui en lui disant quelque chose du genre « tiens, tu l’as toujours pas lu? » il finit pas l’ouvrir et tombe sur le mot, il ne comprend pas tout de suite que ça vient de moi, il a l’air de penser que ça vient du magazine, il lit, lit encore, et encore, jusqu’à s’arrêter net. 
« T’es enceinte ? Pour de vrai ? » très ému, les larmes aux bords des yeux, il me prend dans ses bras et me dit « Je suis tellement content mon coeur, tu peux pas savoir.. » ❤️